d6d6bf43667fda4ad86c6f8042338a81

Parfois, je me demande ce qui se passe dans mon crâne quand je fais certains trucs. Genre boire du jus d'orange après m'être brossée les dents, ou encore bouffer de la glace en plein hiver alors que j'ai un début d'angine. Je crois que c'est pour me donner des sensations, sentir le danger frétiller sous mes pieds.

Ou alors je suis juste totalement débile. Je te laisse le choix.

Pour preuve, je me suis levée avec l'irrépréssible envie de lire des blogs de politiques. NE ME DEMANDE PAS POURQUOI, même moi je patauge dans le brouillard. Sans doute l'envie de me coller une bonne petite tranche de rigolade, j'en ai pas eu assez hier avec le Guaino qui pleurnichait sur ses merdes financières (ce qui quelque part explique beaucoup de choses chez les politicards, si les types sont infoutus de gérer 5000 boules par mois, t'étonnes pas qu'aujourd'hui on soit en déficit partout où on les case). Donc je me suis posée devant mon écran, détendue comme au premier jour, mes petites tartines et mon thé vanille.

Et bien sache que j'ai pas été déçue. Si t'es un peu dans le genre fragile, je te conseille de t'installer confortablement, de respirer un grand coup, mets tes coudes sur les accoudoirs et cale toi bien au fond de ton siège pour pas faire culbuto vers l'avant, parce que j'ai dégoté un truc qui m'a scié les jambes pour les trois prochains mois, et c'est chez Alain -c'est pas moi c'est Shawn- Juppé que j'ai trouvé mon bonheur.

Attention, t'es prêt.

www.al1jup.com

Voilà.

Non, tu ne rêves pas. C'est l'adresse de son blog. AL1JUP. Le mec a gardé son petit nom de l'époque où il était en taule. Sérieux, je suis sûre que tu grattes sous le col-cravatte et il a tatoué son blaze dans le cou. 

Franchement, après tant d'émotions, j'ai pas pu aller plus loin, limite déçue de son échec à la primaire (tu réalises qu'on est passé à côté d'un président qu'on aurait pu appeler AL1JUP, on a ce qu'on mérite).

A la place, je me suis recadrée sur la voie de la raison et j'ai cherché plein de photos d'Asia Argento. J'aime bien chercher des photos, surtout pour ne pas me mettre à bosser. Et puis les séances avec Ellen Von Unwerth, c'est comme un petit rayon de soleil dans une mare noire de désespoir. Je pense que je ne vais faire que ça aujourd'hui. Et puis de toute façon, je le mérite.

100 cigarettes plus tard, PJ Harvey et Thom Yorke sont toujours sur le tourne-disque. Pour moi, This mess we're in est la plus belle chanson de son album Stories from the City, Stories from the Sea (et peut-être même la plus belle chanson de toute sa carrière). A chaque fois, j'en ai le souffle coupé. C'est pas vraiment les aspects techniques qui retiennent mon attention, au final, parce que qu'est-ce que j'y connais, mais juste cette capacité que certains artistes ont à me bouleverser, à me faire ressentir des choses, que ce soit par la voix ou les textes. J'ai toujours mis ça de côté, genre maladie honteuse. La froideur qui pouvait me caractériser s'étiole tout doucement, et je n'arrive pas à savoir si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Peut-être que c'est juste nécessaire. Arrêter de foutre la tête dans le sable. Affronter. Le bien comme le mal. Les mauvais mots, les mauvaises choses. Peut-être que je dois y passer... 

Mais la vérité, c'est que je pense que je vais juste me contenter de fumer.